menu

Stanley Brinks

Château de Lourmarin

Réserver via Yuflow

Décembre 2006. Alors que Herman Düne sort l’album Giant sur une
major et s’apprête à jouer dans de grandes salles, André quitte le
groupe. Il s’installe à Berlin où il enregistre, tranquillement, sans
pression, des disques sous le nom de Stanley Brinks. Une façon de
faire qui était déjà la sienne quand il menait parallèlement à son
engagement dans le groupe, une activité musicale en solo sous son
propre nom, sous les initiales AHD ou encore sous un tas de
pseudonymes (Ben Dope, Ben Haschish, Klaus Bong, John Trawling,
John Andreas, Lord Stanislas…). Stanley/André est plutôt rétif à la
technologie, au web, au business. Il produit environ 4 albums par an en
totale autarcie, sur son propre label, Radical Baboon. Cela n’empêche
pas une certaine reconnaissance internationale, déjà assez ancienne
puisque l’artiste a souvent tourné en Europe, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis… Il perpétue ainsi la
concrétisation de son envie de vivre la musique à une échelle humaine : des enregistrements
demandant une logistique simple, des concerts dans des petites salles, voire même des appartements
privés. Aventure, bohème et voyages.

 

https://stanleybrinks.bandcamp.com/