menu

Conférence LP Collection

Espace Albert Camus - Gratuit

Réserver via Yuflow

The LP Company

DIS-MOI QUI NOUS SOMMES / TELL ME WHO WE ARE

Visages qui se dérobent, identités floues: nombreux sont les albums dont les pochettes jouent à se cacher ou du moins à poser une énigme – mais qui est donc cette personne sur la pochette qui ne ressemble à aucun des membres du groupe ? Les hypothèses vont bon train et alimentent un peu plus la mythologie d’un album. Il suffit de penser au bébé nageur sur Nevermind (1991) de Nirvana. Qui était-il ? Et dans quelles circonstances cette photographie a-t-elle été prise ? Il en va de même pour les pochettes de Gentlemen (1993) des Afghan Whigs ou de Bakesale (1994) de Sebadoh. Si l’énigme est ici dans l’œil du spectateur, d’autres pochettes s’affirment explicitement comme énigmatiques: voir Shulamith (2013) de Poliça, avec cette nuque ensanglantée de trois-quart, ou encore cette chevelure de dos – ou presque – sur Amethyst (2015) de Tinashe. Cette nuque, ces cheveux : appartiennent-ils à la chanteuse ? On peut le penser, on en doute. Pochettes énigmatiques. C’est par ce filtre que Laurent Schlittler & Patrick Claudet ont sélectionné vingt albums de leur collection de quelque 6000 LPs. Aux musiciens des groupes concernés, ils ont simplement posé la question suivante : « Qui est sur la pochette et dans quelles circonstances la photographie a-t-elle été prise ? ». A chacun, ils ont également demandé de joindre la photographie originale.

 

***

Conférence-performance : « The LP Collection, les trésors cachés de la musique underground »

Par The LP Company (Laurent Schlittler & Patrick Claudet)

Le Cap, Brno, Lille, Wichita, Pusan, Caracas, Bethlehem, Coire, Manchester, Beyrouth, etc. : la musique underground ne connaît pas de frontières. Et ses ambassadeurs ne reculent devant aucun sacrifice pour repousser les limites de la création musicale. De Johnny Staco à Two Shakes of A Lamb’s Tail, en passant par La Jezira, Les Glaives ou Mouna Box, Laurent Schlittler et Patrick Claudet, les deux auteurs de l’ouvrage The LP Collection, les trésors cachés de la musique underground (Le Mot et le Reste, 2014), lèvent le voile sur des aventures musicales à la singularité inversement proportionnelle à la notoriété. Soucieux également de donner à voir les coulisses de leur travail de défrichage, Laurent Schlittler & Patrick Claudet proposent des conférences-performances. Celles-ci s’appuient notamment sur des images projetées, de la musique diffusée et la présentation d’objets.

 

***

Créée en janvier 2013, The LP Company est composée de Laurent Schlittler (1966, suisse) & Patrick Claudet (1973, suisse) ; respectivement écrivain et scénariste, ils partagent le même bureau et une passion frénétique pour la musique concrétisée par le projet transversal « The LP Collection ». Livres, plateforme internet, disques digitaux, conférences-performances, concerts live, films, etc. : ainsi décliné le projet qu’ils élaborent se déploie dans le temps et l’espace, tout en demeurant intimement lié à leur vie quotidienne ; projet artistique et projet de vie sont ici étroitement imbriqués. Quand le « L » de Laurent et le « P » de Patrick synthétisent de manière définitive la nature d’un projet centré sur le LP (disque Long Play). Le travail visuel (photographies, objets, films, etc.) ainsi que leurs performances ont notamment été présentés au Montreux Jazz Festival, au Lieu Unique à Nantes, à l’Institut suisse de Rome, aux Rencontres de la photographie d’Arles, au Musée de l’Elysée à Lausanne ou encore au Palais de Tokyo à Paris.

 

Facebook